Les Défauts de la Vision

L’hypermétropie, la myopie, l’astigmatisme, et la presbytie constituent les différents défauts visuels ou « amétropies ». Ils nécessitent une correction optique par verre de lunettes ou lentille de contact, mais ils peuvent également bénéficier d’une correction chirurgicale par traitement laser. Lorsque l’œil fonctionne normalement, il est dit emmétrope. L’image d’un objet, qu’il soit éloigné ou proche, se forme exactement sur la rétine. En d’autres mots, les rayons lumineux se focalisent exactement au niveau de la macula, grâce à l’action plus ou moins convergente du cristallin (effort d’accommodation).

Hypermétropie & Myopie

Un œil hypermétrope est un œil dont la puissance au repos est insuffisante pour que l’image d’un objet éloigné se forme nette sur la rétine. Dans l’hypermétropie, l’image se forme ainsi en arrière de la rétine. En général, les personnes atteintes d’hypermétropie ont des difficultés à voir de près, pour lire notamment.

Hypermétropie

Un œil myope est un œil dont la puissance au repos est trop importante pour que l’image d’un objet éloigné se forme sur la rétine. Dans la myopie, l’image se forme ainsi trop en avant de la rétine. Le cristallin ne pouvant qu’augmenter en puissance par rapport à sa puissance au repos, il n’y a pas d’effort possible à l’œil myope pour voir net de loin.

Myopie

L'astigmatsime

Pouvant être associé à la myopie et à hypermétropie, l’astigmatisme est un défaut qui correspond à une anomalie de la courbure de la cornée (en général) ou du cristallin (plus rarement). Chez l’astigmate, l’image se forme en deux points différents.

Par conséquent, l’œil astigmate ne peut jamais voir parfaitement net, quelle que soit la distance. Pour corriger ce trouble, il est donc impératif de porter des verres de lunettes ou des lentilles dites toriques.

La presbytie

La presbytie n’est pas à proprement parler une amétropie. C’est un phénomène normal dû à une modification de la vision liée à l’âge. Chez le presbyte, l’image se forme derrière la rétine, le cristallin n’étant plus capable d’accommoder (c’est à dire augmenter sa puissance).

La presbytie se caractérise donc par la difficulté ou l’incapacité à voir net de près pour une personne qui voit parfaitement net de loin avec ou sans correction optique.

Le Bilan Préopératoire

La chirurgie réfractive est un acte médical à part entière, qui exige un bilan pré opératoire soigneux et une information claire loyale et objective du chirurgien à son patient.

Si les indications validées par la communauté scientifique sont respectées, la chirurgie réfractive par laser est une chirurgie sûre et fiable, dont le taux de complication est très faible en raison de la sécurisation et de la sophistication des matériels utilisés. S’agissant d’une chirurgie à visée fonctionnelle, elle s’adresse à tous les patients désirant acquérir une indépendance à sa correction optique, lunettes ou lentille de contact. Il devra obligatoirement effectuer un bilan opératoire complet avant de confirmer son opérabilité. Ce bilan doit comporter un bilan optique et anatomique complet de la cornée, par analyse topographique et aberrometrique. L’efficacité de l’intervention repose notamment sur la qualité du bilan préopératoire.

Au cours de l’examen, le chirurgien apprécie également vos attentes, votre motivation et répond à toutes vos interrogations afin que vous puissiez prendre votre décision sereinement et en toute connaissance de cause.

Les Méthodes Chirurgicales

Les différentes techniques de correction des défauts de la vision par laser

Aujourd’hui la chirurgie laser traite les différents défauts visuels, hypermétropie myopie, astigmatisme. Elle permet aujourd’hui des solutions pour la compensation de la presbytie. Le principe du laser est de modifier la forme de la cornée.

La Photo Kératectomie Réfractive ou laser excimer de surface

Il s’agit de la technique la plus simple à mettre en œuvre. Cette technique s’adresse aux personnes ayant une faible amétropie, une irrégularité de surface ou une cornée fine.

La cornée est préalablement anesthésiée par l’instillation du collyre. Les paupières sont maintenues écartées par un dispositif mécanique. La surface de la cornée va être préparée par l’application d’alcool, afin d’enlever la pellicule de surface : l’épithélium, puis le laser excimer remodèle la cornée. Ensuite un collyre antibio-corticoïde est instillé et une lentille pansement est appliquée pour réduire l’inconfort. Elle sera enlevé au bout de 72h.

Il s’agit d’une technique fiable et sécurisé, aboutissant au même résultat réfractif que le lasik, mais avec une cicatrisation plus lente

Lire la suite ... DÉROULEMENT DE L'INTERVENTION

Le Lasik 100% Laser (femtolasik)

C’est aujourd’hui la technique la plus répandue

Après anesthésie de la cornée par instillation de collyre, les paupières sont maintenues ouvertes par un écarteur. La cornée va être solidarisée à la tête du laser femto seconde, à cet instant il est habituel de ressentir une légere pression sur l’oeil. Ce temps de préparation va durer environ 20 secondes. Il est parfaitement indolore. Le chirurgien soulève ensuite la lamelle superficielle de cornée réalisée et le laser excimer remodèle la cornée.

Durant la phase de traitement le patient fixe une lumière verte sous contrôle d’un système de sécurité qui suit les mouvements de l’œil (eye tracker), permettant le contrôle du bon alignement du remodelage. L’application du faisceau laser ne dure que quelques secondes. A la fin de l’intervention la surface du traitement est rincée par du sérum et le volet est repositionné. Aucunes sutures ne sont nécessaires. Les collyres sont instillés et les yeux sont protégés par une paire de lunettes teintées.

Lire la suite ... DÉROULEMENT DE L'INTERVENTION

Le "Smile"

C’est la technique de troisième génération destinée au traitement des myopies associées à un faible astigmatisme.

Le remodelage cornéen s’effectue par la réalisation d’un lenticule réfractif à l’intérieur de la cornée puis par son extraction après dissection chirurgicale par une petite incision de 3 mm. L’avantage de la technique réside dans l’absence de capot et la préservation des nerfs cornéens.

La première phase est identique au femtolasik. Après anesthésie de contact et ouverture mécanique des paupières.

L’œil est maintenu fixé à la tête du laser femto seconde. Le temps de préparation dure 29 sec. Ensuite le chirurgien va libérer le lenticule au moyen d’une petite spatule et l’extraire par une petite incision de 3 mm L’interface est ensuite rincée par l’injection de sérum et les collyres sont instillés.

Lire la suite ... DÉROULEMENT DE L'INTERVENTION

Le LBV Zeiss

le LBV est les traitement de la presbytie breveté par la sociète Carl Zeiss Meditec.

La technique du LBV réalise un remodelage de la cornée permettant la compensation de la presbytie par une augmentation de la profondeur de champ en utilisant un profil d’ablation asphérique non linéaire combiné à un traitement réfractif provoquant une micro monovision. .

Le LBV considère que la presbytie est une perte de profondeur de champ. Accommoder consiste donc à placer l’image de l’objet observé sur le plan de la rétine, heureusement les caractéristiques de l’œil déterminent un volume de netteté autour de l’objet (la profondeur de champ), cela permet de lire sans effort une page de journal, en soulageant le système de mise au point de l’œil.

Ce logiciel réalise un profil d’ablation individualisé et optimisé de la cornée pour augmenter la profondeur de champs sans compromettre la qualité de vision, la sensibilité aux contrastes et la vision nocturne. L’optimisation se base sur l’âge, le défaut optique à traiter, l’asphéricité de la cornée (sa forme) et la position de son sommet (le vertex) et la tolérance à l’anisotropie (différence de puissance optique entre les deux yeux). L’augmentation de profondeur de champ obtenue sans dégradation de la qualité de vision est de 1,5 dioptrie mais cela est insuffisant pour obtenir une vision de loin et de prés de façon monoculaire.

Une micro monovision a donc été ajouté, c’est à dire que l’œil directeur (l’œil avec lequel on vise) est destiné à la vision de loin et l’œil non directeur lui est légèrement myopisé entre -0,75 et 1,5 d en fonction de la tolérance. Dès lors, l’œil de loin voit jusqu’en vision intermédiaire et l’œil myopisé voit de prés jusqu’à la zone de vision intermédiaire. Dans cette zone intermédiaire les deux yeux bénéficient d’une acuité similaire. La « micro monovision » faisant appel aux processus cérébraux de synchronisation neuronale et de suppression de l’image flou (c’est à dire la capacité de ce concentrer sur la partie du champ visuel fournissant la meilleure qualité d’image).

LVB2-Zeiss

Prendre RDV

Prendre RDV